Arrêt maladie suite burn out

Une réponse pour vos soucis juridiques sur le licenciement, rémunération, discrimination, harcèlement, Rupture de contrat ...
Règles du forum
Recommandation : consultez les Règles d'usage du Forum et conformez-vous à la Charte du Forum Juridissimo.
Merci de respecter le principe d'anonymisation (pas de nom de personne physique ou morale, ni de marque).
Répondre
Avatar du membre
Bonnet
Amateur
Amateur
Messages : 26
Enregistré le : 24 juil. 2015, 15:00

Arrêt maladie suite burn out

Message par Bonnet »

Bonjour,

J'aurais besoin de vos conseils svp
j'ai été en arrêt maladie l'année passée 3 mois pour burn out, puis j'ai repris quelques mois le travail pour ensuite repartir en arrêt pour la même raison.

Mon médecin généraliste reconduit mon arrêt tous les 15 jours au début et depuis peu tous les mois.
Mais j'aimerais savoir s'il est possible d'avoir un arrêt longue durée (par exemple 6 mois) ?

Je n'ai aucun contact avec mon employeur. Quelle est la suite à envisager (prendre un RV avec le médecin du travail ? continuer à renouveler les arrêts mois après moi au risque que le médecin refuse par peur de la sécurité sociale ? ) Je me sens dans une impasse et ne sais quoi faire.

Je n'envisage pas de démissionner, ni de faire une rupture conventionnelle.

Merci pour vos conseils
Cordialement
Avatar du membre
Juri-Info
Administrateur
Administrateur
Messages : 212
Enregistré le : 03 nov. 2013, 09:52

Re: Arrêt maladie suite burn out

Message par Juri-Info »

Bonjour Bonnet,
Je suis désolé d'apprendre que vous traversez une période difficile. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer votre situation :
1. Arrêt de travail de longue durée
Oui, il est possible d'obtenir un arrêt de travail de longue durée, notamment pour des raisons de santé mentale comme le burn-out. Voici les étapes que vous pouvez suivre :
a. Discutez avec votre médecin généraliste
  • Transparence sur votre état de santé : Expliquez clairement à votre médecin généraliste votre état de santé et le fait que les arrêts maladie de courte durée ne suffisent pas à votre rétablissement.
  • Demande d'arrêt de travail longue durée : Demandez-lui s'il est possible d'obtenir un arrêt de travail de plus longue durée (par exemple 6 mois) pour vous permettre de vous concentrer sur votre rétablissement sans le stress des renouvellements fréquents.
b. Prendre rendez-vous avec un spécialiste
  • Psychiatre ou psychologue : Un spécialiste en santé mentale peut évaluer votre état et fournir un rapport détaillé sur votre condition, ce qui peut aider à justifier un arrêt de travail longue durée auprès de la sécurité sociale.
2. Contact avec le médecin du travail
Prendre rendez-vous avec le médecin du travail est une bonne idée pour plusieurs raisons :
  • Évaluation de votre capacité de travail : Le médecin du travail peut évaluer si vous êtes apte à reprendre le travail ou si vous avez besoin d'un aménagement de poste.
  • Reprise progressive : Si vous envisagez de reprendre le travail, le médecin du travail peut proposer une reprise progressive pour faciliter votre réintégration.
  • Conseils sur vos droits : Le médecin du travail peut également vous conseiller sur vos droits et les démarches à suivre.
3. Relation avec votre employeur
Même si vous n'avez pas de contact avec votre employeur actuellement, il est important de :
  • Maintenir une communication minimale : Informez votre employeur de vos arrêts de travail et de leur prolongation, même si c'est via des courriers ou des emails formels.
  • Préparer votre retour : Si vous envisagez de retourner au travail, informez-vous sur vos droits en matière de retour après un arrêt maladie prolongé.
4. Sécurité sociale et arrêt longue durée
Les arrêts de travail de longue durée sont soumis à des contrôles de la sécurité sociale. Voici ce que vous pouvez faire pour minimiser les risques de refus :
  • Dossier médical complet : Assurez-vous que votre dossier médical est complet et bien documenté par votre médecin traitant et/ou un spécialiste.
  • Justification médicale : Une justification médicale claire et détaillée de la nécessité d'un arrêt de longue durée aidera à prévenir les refus de la sécurité sociale.

Bon courage et prenez soin de vous.
Avatar du membre
Bonnet
Amateur
Amateur
Messages : 26
Enregistré le : 24 juil. 2015, 15:00

Re: Arrêt maladie suite burn out

Message par Bonnet »

Bonsoir,

Je vous remercie pour tous vos conseils que je vais suivre et explications. J'ai pris l'initiative de voir un psychologue, puis je me suis dirigée vers un psychiatre.
Mon médecin généraliste m'avait fait un courrier pour le psychologue, et m'en a donné une copie. Je demanderai aussi un rapport au psychiatre.

J'avais aussi vu le médecin du travail et la psychologue du travail lors de ma reprise de travail de mon premier burn out. Je pensais que j'allais mieux mais mon état s'est vite dégradé de par mon travail, donc à nouveau arrêt.

Pouvez-vous m'expliquer, si je ne peux pas reprendre le travail pendant 6 mois, voire un an, comment ça se passe au niveau du salaire et indemnités de la sécurité sociale ?

J'avoue que j'aimerais bien reprendre le travail, plus pour le côté financier que par plaisir mais je sais que si je reprends je ne tiendrai pas le coup.

Merci encore pour votre écoute et votre soutien.
Cordialement
Avatar du membre
Juri-Info
Administrateur
Administrateur
Messages : 212
Enregistré le : 03 nov. 2013, 09:52

Re: Arrêt maladie suite burn out

Message par Juri-Info »

Bonsoir Bonnet,

Voici des informations supplémentaires sur la gestion de l'arrêt maladie de longue durée et le soutien financier disponible :
1. Indemnités journalières de la Sécurité sociale
Lorsque vous êtes en arrêt maladie de longue durée, vous pouvez bénéficier des indemnités journalières de la Sécurité sociale. Voici comment cela fonctionne :
a. Durée de versement des indemnités
  • Indemnités journalières : Vous pouvez percevoir des indemnités journalières de la Sécurité sociale pendant une durée maximale de 3 ans (arrêts consécutifs ou non) en cas de maladie de longue durée.
  • Montant des indemnités : Le montant des indemnités journalières est calculé en fonction de votre salaire. Elles correspondent à environ 50% de votre salaire journalier de base, avec un plafond fixé par la Sécurité sociale.
b. Conditions de versement
Pour bénéficier des indemnités journalières, vous devez :
  • Avoir travaillé au moins 150 heures au cours des 3 mois civils précédant l'arrêt de travail ou avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 1 015 fois le SMIC horaire au cours des 6 mois civils précédant l'arrêt.
  • Avoir un arrêt de travail prescrit par un médecin et envoyé à la Sécurité sociale dans les 48 heures suivant la prescription.
2. Complément de salaire par l'employeur
a. Convention collective ou accord de branche
Votre employeur peut compléter les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale, en fonction des dispositions prévues par votre convention collective ou votre accord de branche. Cela peut permettre de maintenir une partie de votre salaire pendant la durée de l'arrêt maladie.
b. Conditions et montant
  • Carence : Certains accords prévoient une période de carence pendant laquelle vous ne percevez pas de complément de salaire.
  • Montant : Le complément de salaire varie en fonction des accords et de l'ancienneté dans l'entreprise. Il peut atteindre jusqu'à 100% de votre salaire, notamment pendant les premiers mois d'arrêt maladie.
3. Reprise du travail et aménagements
a. Reprise progressive
Si votre état de santé s'améliore, vous pouvez envisager une reprise progressive du travail. Cela permet de reprendre à temps partiel thérapeutique, avec l'accord du médecin du travail et de votre employeur. Vous continuerez de percevoir une partie de vos indemnités journalières pour compenser la réduction de votre temps de travail.
b. Aménagement du poste
Le médecin du travail peut recommander des aménagements de votre poste de travail pour faciliter votre reprise. Cela peut inclure des modifications des horaires, des tâches ou de l'environnement de travail.
4. Aides et soutien
a. Aide psychologique
En plus du suivi par un psychologue ou un psychiatre, vous pouvez bénéficier du soutien de la psychologue du travail. Cela peut aider à mieux gérer le stress lié au travail et à trouver des solutions pour un retour en douceur.
b. Avocat ou conseiller en droit du travail
En cas de conflit avec votre employeur ou si vous avez des questions sur vos droits, vous pouvez consulter un avocat spécialisé en droit du travail ou un conseiller juridique.
Conclusion
  1. Indemnités journalières de la Sécurité sociale : Vous pouvez percevoir des indemnités journalières pendant une période maximale de 3 ans.
  2. Complément de salaire par l'employeur : Vérifiez les dispositions de votre convention collective ou accord de branche.
  3. Reprise progressive et aménagements : Envisagez une reprise progressive du travail avec des aménagements adaptés.
  4. Aide psychologique et juridique : Continuez à consulter des professionnels de santé et n'hésitez pas à demander des conseils juridiques si nécessaire.
Je vous souhaite bon courage dans cette période difficile et n'hésitez pas à solliciter l'aide dont vous avez besoin pour votre rétablissement.
Cordialement.
Avatar du membre
Bonnet
Amateur
Amateur
Messages : 26
Enregistré le : 24 juil. 2015, 15:00

Re: Arrêt maladie suite burn out

Message par Bonnet »

Bonjour

Je vous remercie énormément pour ces informations complémentaires.

J'ai en effet, le maintien du salaire (en partie). J'ai également pris RV avec le médecin du travail pour mi-juillet.

Merci infiniment pour votre réactivité et votre aide.
Bien cordialement
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message