Page 1 sur 1

Délais de préavis réduit à un mois

Publié : 23 oct. 2014, 10:08
par PLANTE
Bonjour,
Je viens vous exposer mon problème.
J'habite depuis le 23/08/2013 à Forcalquier dans le 04.
J'ai reçu de la part d'une régie HLM un dossier pour obtenir une location de logement social je suis prépositionnée pour un appartement disponible au 1er décembre 2014.
Actuellement le logement que j'occupe est situé en plein centre ville, en lui-même le logement est habitable cependant l'environnement est invivable (problème de voisinage, intervention à plusieurs reprises des gendarmes ...; mauvaise relation avec mon propriétaire et l'agence de location qui gère l'appartement), de plus j'ai déposé plusieurs plaintes en 1 an et fait intervenir les gendarmes directement chez mon voisin qui de ce fait à été envoyé en hôpital psy.
Mes conditions de vie sont grandement altérées.
J'aimerai connaître les démarches à suivre pour pouvoir réduire à un mois mon préavis d'évacuation de l'appartement.
Je vous remercie par avance.

Re: Délais de préavis réduit à un mois

Publié : 23 oct. 2014, 13:32
par Moderateur-01
Bonjour,
Voici les conditions légales permettant de réduire le préavis à 1 mois :
- Bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA)
- Obtention d'un premier emploi
- Perte d'emploi
- Nouvel emploi consécutif à une perte d'emploi
- Mutation professionnelle
- Locataire d'un logement conventionné, appartenant notamment à un organisme d'habitation à loyer modéré (HLM), qui se voit attribuer par le même bailleur un autre logement conventionné dans le même parc
- Raison de santé justifiant un changement de résidence mais dans ce ca le locataire doit être âgé de plus de 60 ans.

Vu que ne vous rentrez pas dans ces conditions vous pouvez faire une lettre R avec AR à votre agence l’informant du congé réduit d’un délai d’un mois, détaillez bien les raisons, notez que l’agence en a déjà eu à maintes reprises connaissance des faits de ce trouble, que vous êtes forcée de demandé un congé réduit d’un mois à effet il faut essayer de d’expliquer avec des preuves que vous ne pouvez plus vivre sous cette nuisance. Si aucune réponse favorable ne vous a était parvenu vous saisir La Fédération Nationale de l'Immobilier qui peut traiter directement les différends que vous pourriez rencontrer avec un adhérent FNAIM. Aussi en cas ou le litige n’ai pas résolu vous pouvez saisir Direction départementale de la protection des populations (D.D.P.P.) qui se trouve au :
Cité administrative
20, quai Hippolyte Rossignol
77011 MELUN Cedex.