Convocation gendarmerie par telephonne sans aucun motif

Sujets de Droit pénal, enquête, procès, auteurs, victimes
Avatar de l’utilisateur
foodge
Nouveau membre
Nouveau membre
Messages : 1
Inscription : 23 janv. 2016, 14:50

Convocation gendarmerie par telephonne sans aucun motif

Message par foodge » 23 janv. 2016, 14:58

Bonjour, j ai recu un appel du chef de gendarmerie me demandant de me rendre dans leur commisseriat dans une semaine, j ai demande qu elle etais la raison et la reponse : une vielle histoire d un collegue...
N'ayant rien a me reporcher je ne comprends pas. Il est vrai que je n ai plus aucun contact avec mes collaborateurs.... Du jours au lendemain quel motifs ? Je ne sais pas. J ai juste recu des mot de passe pour configuerer leur boite dont un que je n aurai jamais du recevoir. Quels sont mes risques? Une garde a vue est-elle envisageable ? Merci de vos reponses


Avatar de l’utilisateur
Moderateur-01
Modérateur
Modérateur
Messages : 14221
Inscription : 03 nov. 2013, 17:51
Twitter ID : juridissimo
Google+ ID : +JuridissimoDotCom

Re: Convocation gendarmerie par telephonne sans aucun motif

Message par Moderateur-01 » 25 janv. 2016, 15:50

Bonjour,
Lorsqu’une convocation écrite est adressée à la personne en vue de son audition, cette convocation indique l'infraction dont elle est soupçonnée, son droit d'être assistée par un avocat ainsi que les conditions d'accès à l'aide juridictionnelle, les modalités de désignation d'un avocat d'office et les lieux où elle peut obtenir des conseils juridiques avant cette audition etc. En effet, l'article 61-1 du Code de procédure pénale prévoit que « La personne à l'égard de laquelle il existe des raisons plausibles de soupçonner qu'elle a commis ou tenté de commettre une infraction ne peut être entendue librement sur ces faits qu'après avoir été informée :
1° De la qualification, de la date et du lieu présumés de l'infraction qu'elle est soupçonnée d'avoir commise ou tenté de commettre ;
2° Du droit de quitter à tout moment les locaux où elle est entendue ;
3° Le cas échéant, du droit d'être assistée par un interprète ;
4° Du droit de faire des déclarations, de répondre aux questions qui lui sont posées ou de se taire (…) »
Juste avant son audition, le suspect libre est à nouveau informé de ses droits par les policiers ou gendarmes :
• quitter les lieux à tout moment,
• connaître la qualification, de la date et du lieu présumés de l'infraction concernée,
• se taire lors de ses auditions,
• le cas échéant, l'assistance par un interprète,
Cette convocation par téléphone ne respecte pas la loi. Nous vous conseillons d’appeler par téléphone le lieu auquel vous êtes convoqué et demander à parler au gendarme qui vous a convoqué pour avoir plis d'informations.
Cordialement,

Avatar de l’utilisateur
piros
Nouveau membre
Nouveau membre
Messages : 1
Inscription : 13 janv. 2017, 18:20

Re: Convocation gendarmerie par telephonne sans aucun motif

Message par piros » 13 janv. 2017, 19:29

Suite à une convocation sans motif et contraire à l'article 61-1 du code de la procédure pénale, à la Gendarmerie de l'Isle-Jourdain en août 2015, j'ai accompagné mon fils à cette audition libre. Mon fils timide et inquiet est sortit plus d'une heure après avec photo et empreintes comme un délinquant et a signé le PV sans connaître ses droits notamment qu'il n'était pas obligé. J'ai été très déçue du comportement de ces gendarmes et de la tournure de cette simple audition qui s'est terminée en garde à vue. Quelques mois après il a été de nouveau convoqué sans motif, il s'en est suivi d'une convocation devant le Délégué du Procureur pour un délit : d'avoir dès le lendemain de ses 18 ans, fait usage de manière illicite de résine ou d'herbe de cannabis, substance ou plante classée comme stupéfiant ( simplement car son n° de téléphone était sur l'agenda de ce dealer).
J'ai immédiatement exprimé mon mécontentement à l'annonce de ce délit, qui a fait rigoler l'agent. J'ai immédiatement adressé un recours par lettre recommandée avec AR au Procureur de la République et plus de 2 mois après n'ai toujours pas eue de réponse à ma demande de classement sans suite et suppression du fichier STIC pour vice de forme. De plus la Gendarmerie a refusée de me communiquer la date exacte de cette enquête (mon fils à cette époque était mineur).
Je suis dégoûtée de l'abus de pouvoir dont mon fils a été victime et envisage d'avertir l'Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale.
Comment sortir de cette situation ?
Merci de votre réponse

Avatar de l’utilisateur
Moderateur-01
Modérateur
Modérateur
Messages : 14221
Inscription : 03 nov. 2013, 17:51
Twitter ID : juridissimo
Google+ ID : +JuridissimoDotCom

Re: Convocation gendarmerie par telephonne sans aucun motif

Message par Moderateur-01 » 14 janv. 2017, 11:40

Vous pouvez faire un recours auprès de défenseur des droits.
Cordialement,


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message