menaces de sanction disciplinaires sans fonderment

Une réponse pour vos soucis juridiques sur le licenciement, rémunération, discrimination, harcèlement, Rupture de contrat ...
Avatar de l’utilisateur
julien92i
Nouveau membre
Nouveau membre
Messages : 1
Inscription : 28 sept. 2016, 18:35

menaces de sanction disciplinaires sans fonderment

Message par julien92i » 29 sept. 2016, 18:11

Bonjour,

Mon responsable hiérarchique ma convoqué pour un entretien qui avait eu lieu le matin même entre lui , le directeur d'agence , la responsable administratif et 3 agents commerciaux.

Lors de cet entretien ils ont fait état de mon "comportement" suite à de "nombreuses plaintes" (verbales) de la part de la responsable administratif , d'un commercial et d'une de mes collègue directement dans mon équipe et de certain clients.
J'ai demandé à savoir quelle était précisément les faits qui me sont reprochés et mon responsable m'as dit que c'est la manière dont j'expliquait au différentes personnes plaignante qui n'était pas adéquate (même si j'avais raison sur le fond).

Je ne comprends pas car je n'ai jamais insulté ou crié sur quelqu'un.
le commercial me reproche de lui avoir raccroché au nez , ce qui est faux la discussion était pour moi terminé.

Ce même commercial se permet également de m'accuser de mal parler à ma collègue et de l'avoir vu pleurer suite à une remarque que je lui avait faites sur son travail, ce qui est faux car ma collègue est venu d'elle même me dire que ce qui avait été dit dans la réunion la concernant était faux et qu'elle était prête à en témoigner pour ma défense.

La responsable administratif s'est plainte de ma manière de lui avoir répondu sur un sujet discordant ce qui est faux je lui ai parlé de manière courtoise mais c'est plutôt le fait que je lui tienne tête qui lui a fait se plaindre au près du directeur( la scène s'est produite devant tous mes autres collègues et tous assurent que mon comportement est resté professionnel).
Chose importante cette même responsable se permettait de me faire des avances , remarques à connotations sexuelles et attouchement en publique devant mes collègues qui peuvent en témoigner ( je précise que ces événements remontent à 3 ans lors des 6 premiers mois de mon embauche et que depuis elle s’est calmée suite à mes refus de céder à ses avances), je pense que depuis que j’ai fermement repoussé ces avances elle m’en veux d’où sa plainte sur mon comportement calomnieuse.

Les plaintes de clients mecontent (3 au total sur environs 300 clients que je gère depuis 3 ans)(par téléphone / aucun écrit)suite à un désaccord (bras de fer) au prés du service commercial , sont liés à ma combativité (saluée par mon responsable) et défendant systématiquement les intérêt de la société.
Je précise que ces clients concernés continuent à travailler avec moi normalement.

Depuis je n’arrive plus à travailler correctement ,j’ai du mal à prendre des décisions en cas de litige, la nuit j’ai du mal à dormir car je mense tout le temps à comment me défendre sur ces accusation calomnieuses et j’ai la boule au vendre tout les matin quand je me rend sur mon lieu de travail.

Ma question : si c’est fait sont avérés puis je demander réparation pour ces menaces de sanctions (avertissement de travail) verbales complètements infondées et farfelues, ou au moins les faire cesser ou savoir si cela ne tiendrai pas devant un conseil des prudhommes car difficile à prouver car pas d’écrit juste des temoignages.

J’aimerai savoir si j’ai le droit d’attaquer pour harcèlement sexuel même si les fait remontent à 2 ans.
Savoir à qui m’adresser pour faire valoir mes droits et si je prend un risque en le faisant.

Merci d’avance pour votre réponse.


Avatar de l’utilisateur
Moderateur-01
Modérateur
Modérateur
Messages : 14408
Inscription : 03 nov. 2013, 17:51
Twitter ID : juridissimo
Google+ ID : +JuridissimoDotCom

Re: menaces de sanction disciplinaires sans fonderment

Message par Moderateur-01 » 30 sept. 2016, 14:06

Bonjour,
Oui, dans ce cas vous pouvez faire un recours sur le fondement du droit commun afin d’être indemniser pour le préjudice subit. Vous pouvez entamer une action sur le fondement de l'art 1382. de code civil.
Cordialement,


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message