reniée et évincée suite adoption plénière

Nos avocats vous répondent sur vos questions sur le Divorce, Séparation, Pension alimentaire, Garde des enfants, Adoption ...
Avatar de l’utilisateur
Martine44
Nouveau membre
Nouveau membre
Messages : 2
Inscription : 17 sept. 2016, 12:19

reniée et évincée suite adoption plénière

Message par Martine44 » 17 sept. 2016, 13:53

Bonjour,
J'ai été adopté en adoption plénière suite à mon statut de pupille de l'état.
7 ans après cette décision de justice mes parents adoptifs ont divorcés.
J'ai été confié à ma mère adoptive, mon père n'ayant jamais fait valoir sont droit de visite et de garde, il s'est juste contenté de verser la pension alimentaire jusqu'à mes 21 ans puisque étudiante.
Depuis trois mois, mon père adoptif est placé en maison de retraite, ses biens (compte bancaire et effets personnels) sont géré par son neveux... sans que j'ai été informé.
Il semblerait que mon père adoptif n'ai pas déclaré qu'il avait une fille.
Je considère que j'ai été renié et évincé de la procédure de placement en maison de retraite et/ou de la mise sous tutelle.

Quel recours ai-je contre mon "cousin et/ou la famille du coté paternel" qui semble abuser de la confiance de mon père pour le dépouiller ?


Avatar de l’utilisateur
Moderateur-01
Modérateur
Modérateur
Messages : 14220
Inscription : 03 nov. 2013, 17:51
Twitter ID : juridissimo
Google+ ID : +JuridissimoDotCom

Re: reniée et évincée suite adoption plénière

Message par Moderateur-01 » 19 sept. 2016, 20:37

Bonsoir,
Il faut entamer une action devant le TGI pour un abus de confiance. L'intervention d'un avocat est obligatoire.
Cordialement,

Avatar de l’utilisateur
Martine44
Nouveau membre
Nouveau membre
Messages : 2
Inscription : 17 sept. 2016, 12:19

Re: reniée et évincée suite adoption plénière

Message par Martine44 » 26 sept. 2016, 16:28

Bonjour
Merci pour votre réponse.
Toutefois je voudrais porter à votre connaissance des informations complémentaires pour la bonne compréhension de ma situation.
J'ai rendu visite à deux reprises à mon père adoptif dans la maison de retaite, celui ci considére que n'ayant eu que peu de contact avec lui depuis 30 ans (il n'est pas venu lorsque je me suis marié, je suis divorcé depuis 16 ans et il ne connait pas mes deux enfants). A présent il ne souhaite plus que je lui rende visite, ni que je prenne de ses nouvelles même par téléphone, car j'ai de gros problèmes de santé aussi je me déplace difficilement.
Mon père adoptif justifie sa position en disant qu'il a été abusé par les administrations de l'aide sociale à l'enfance concernant mon statut de pupille de l'État, car 6 ans après mon adoption plénière mes parents biologiques se sont manifestés, arguant que mon adoption n'était pas légitime car ils n'ont jamais signés de documents prouvant leur consentement (ce que je crois volontier, puisque étant la cadette d'une fratrie de 7 enfants, moi seule est été adopté). Mes parents biologiques sont aujourd'hui décédés tous les deux.

Dois-je entamer une action devant le TGI, contre qui ?
1- Mes parents adoptifs, pour négligence, non assistance a enfant adopté
2- La famille paternelle pour abus de confiance
3- L'État d'avoir fait de moi une "enfant jetable"


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message